Presentation

veronique-arlette.over-blog.com

Comprehension de la Conscience

 

 

MCU-aout-copie-1.jpg

 

Chers meditants, j’attire votre attention,  sur tous les sujets de toutes les meditations que nous avons deja partagees ensemble. A chaque meditation, il y a un « sujet » qui est developpe et une « image » qui va avec. Cela est pour « aider » votre comprehension. Les sujets sont a developper dans une etude chronologique, depuis le debut de l’annee jusqu’a maintenant. Ils sont  a lire et relire, pour eclaire d’une vue nouvelle toute votre intelligence.  L’image est a chaque fois differente et tres importante en elle-meme. Elle a une signification relative au sujet, sur lequel  la meditation est dirigee. Parce que souvent un dessin est beaucoup plus approprie, pour aider l’etudiant dans la comprehension du developpement de la Conscience Universelle. J’encourage donc chaque etudiant, a revoir tous les « sujets » + toutes  les « images » qui accompagnent chacune d’entre elles.

 

Reponse a un etudiant : Chers Meditants de la Conscience Universelle, laisse-moi te parler aujourd’hui de la comprehension de la Conscience Universelle. Quand je dis que « tu es a l’envers », c’est quand je parle de ton discernement. Si tu essaie de comprendre les choses relatives a la Conscience Universelle, avec  un point de vue « personnel », tu va voir les choses « enfermees » dans le niveau de conscience dans lequel tu es situe. C’est pour cette raison et simplement pour cette raison que je te dis que tu es a « l’envers ».

 

Dans la meditation du 13 Aout 2011,  les niveaux de Conscience sont expliques, en commencant l’explication avec une vue descendante, qui part du dixieme niveau de la Conscience Universelle, pour arriver vers le premier niveau, celui qui est situe tout en bas.  Si je me donne la peine de faire cet exercice dans ce sens, c’est qu’il y a une tres grande signification dans ce geste. Cela eclaire doublement la prise de conscience de l’etudiant. Dans l’image qui accompagne cette meditation, la « terre » est placee a la place de la « tete du meditant ». Il faut imaginer que la terre est au centre du « Tout ». Si l’etudiant meditatif considere l’arc en ciel comme les niveaux de la Conscience Universelle, le corps du meditant est place a l’envers dans le « TOUT ». C’est de cette maniere que l’etudiant doit envisager « sa propre vue » pour saisir et comprendre tous les niveaux de cette Conscience Universelle.  Un peu comme s’il avait « une vue » depuis une autre planete, disons « le paradis »! Enfin cette image n’est qu’une image, qui est ici pour faciliter la comprehension du meditant. Apprenez a observer les choses dans leur ensemble, puisque l’observation est un element essentiel de la prise de Conscience. Soyez detacher de votre corps, de vous-meme, de votre personnalite, de votre intellectuel, de votre vie, de votre environnement, de votre culture, de tous vos concepts, de vos religions, de votre pays, de la terre, en bref de tout et meme du TOUT. Il ne doit rester que l’Amour, cette etincelle de lumiere et uniquement cette etincelle de lumiere. Parce que c’est la, ici et maintenant que vous saisirez toute la subtilite de la Conscience universelle.

 

 Ayez une « vue » faite d’humilite et denaturee de toute « personnalite ». Cette « observation » est tres importante pour vous, pour saisir le fonctionnement de la Conscience Individuelle dans la Conscience Universelle.

 

Les femmes sont peut-etre beaucoup plus facilitees pour faire cet exercice fait d’humilite. Parce qu’en elles –memes, elles sont des « calices » qui contiennent humblement tout le secret du Yin. Avec « humilite » et dans le silence, les femmes soutiennent toute l’edification de l’Univers et du « TOUT ». Elles recoivent en leur sein tous les mysteres de la creation. Elles elevent dans leur ventre arrondi les premiers balbutiements de toute « nature ». Elles sont en quelque sorte « garante » de toute la subtilite des premiers « eveils ». Elles enveloppent, soutiennent et structures toute vie, parce qu’elles sont concues comme des « coupes » abondantes et genereuses. Elles supportent et endurent dans la profondeur de leur chair, toutes les modifications necessaires,  pour s’adapter continuellement aux changements que leur offre la vie. De cela, elles detiennent la force mysterieuse et stabilisante, celle nee de l’acceptation et de la germination. Toute la charge de l’existence terrestre, pese lourdement sur leurs epaulent fragiles, sans que jamais elles ne se plaignent de cette fonction, jusque dans le creux de leur matrice. En cela elles sont les conservatrices de l’eternel.  Bien sur, je ne parle pas ici de la femme, qui developpe son « yang » en exces  et qui joue a etre « l’egale des hommes» perdant ainsi toute la richesse et la saveur de l’element feminin.

 

L’etudiant doit apprecier et recevoir la Conscience Universelle avec toute la force du « yin ». Comme la finesse de la pointe du triangle qui percoit et s’enrichit de toute l’evolution de l’experience, que lui donne l’Amour a travers la vie, depuis sa gestation jusqu’a son evolution la plus haute. Telle la pointe du crayon, il doit restituer en un rayon de soleil infime toute la charge energetique de mille soleils rayonnants rassembles ensemble. Il doit demeurer « fort » tout le long de l’effort sans jamais « baisser les bras ». En arrondissant chaque jour son esprit un peu plus dans l’effort de l’humilite, pour avancer vers l’Absolu ou juste pour accepter « d’Aimer » ce qui est donne d’aimer, l’etudiant parvient jusqu’en haut de l’edifice Divin. Il ne le sait pas encore, d’ailleurs il ne sait meme pas ou il va et il peut parfois etre tente de laisser tout tomber, mais quelque chose de tres fort soutient son action,  et cette chose c’est l’Amour. L’Amour est une lumiere qui augmente progressivement en voltage dans son c?ur, au fur et a mesure de cet avancement, l’energie monte et se rapproche de l’immense luminosite de la Conscience Universelle. En agissant ainsi, Le meditant retourne et modele progressivement son esprit, dans une « vue inversee », qui s’imbrique de plus en plus dans la Conscience Universelle. Ce sont des prises de conscience successives et repetitives. Quand enfin la force gravitationnelle est suffisante pour permettre le retournement definitif, c’est l’illumination et l’eveil complet. C’est la reunion, l’assemblage, la fusion entre le petit soleil de la conscience individuel et le grand soleil de la Conscience Universelle. C’est cette reunion qui produit « l’illumination » de l’etre. L’Amour est une etincelle, la Conscience individuelle une energie, et la Conscience Universelle une illumination. Tout cela n’est qu’une lente progression consciente vers l’absolu.

 

Alors l’etincelle d’Amour qu’il recoit en lui dans son c?ur au commencement de la vie, il la laisse  embellir, s’epanouir et fructifier en favorisant  son developpement intensif,  a travers l’existence, en toute humilite.  Son c?ur n’est en quelque sorte que le saint Graal receptif de l’offrande « Amour » que lui accorde le « TOUT », au commencement de sa naissance. A lui de faire prosperer cet Amour vers le tout de la Conscience Universelle. Mais il y a « l’effort » a faire, « l’effort » a soutenir, « l’effort » a endurer, « l’effort » a comprendre, « l’effort » a developper, et « l’effort » a valoriser. Cet effort general structure la Conscience individuelle dans la Conscience Universelle. C’est tout cela le secret et le mystere de « la force » du Yin !

Mais Il y a aussi la « moralite » qui favorise l’epanouissement, comme un tuteur temoin d’une elevation vers la bienveillance, le partage et la fraternite.

 Il n’y a nul besoin de marcher devant les autres en etant « fier » de cet Amour. Ni de marcher en dessous des autres en pensant ne pas meriter  cet Amour. Ni de marcher au-dessus des autres pensant priver les autres de cet Amour. Ni de marcher derriere les autres  en acceptant la devalorisation de cet Amour. Mais juste de laisser vivre cet Amour en soi et dans les autres pour le centrer, de le soutenir pour favoriser sa stabilite,  de le respecter pour favoriser son epanouissement, et de le proteger pour favoriser son elevation. 

 

Mais le meditant doit se debarrasser de toute forme d’orgueil. Parce que l’orgueil est l’ennemi du meditant de la Conscience Universelle. Car l’orgueil est le contraire de l’humilite.  L’orgueilleux  se sent au-dessus de TOUT, ferme la porte de son c?ur a l’Amour, en refusant d’y laisser penetrer qui que ce soit. Parce qu’il pense que personne ne le merite, que personne n’est a la hauteur et digne de son Amour, meme pas le Divin ! Il trouve que l’amour est une activite humiliante, devalorisante et hautement indecente. Par « peur » d’etre humilie et salit par l’Amour, il enferme les choses et les etres sous une cloche, qui recouvre et cloture dans un esprit limite en lui-meme. Ainsi il coupe tout avancement de l’amour,  du sien comme de celui des autres. Son action favorite est d’empecher l’Amour sous toutes ses formes.  C’est pour cette raison que j’attire votre attention sur l’orgueil, qui est un des 6 peches de l’esprit. En refusant d’ecouter l’autre, de le laisser s’exprimer, de l’aimer « tel qu’il est » avec ses differences, de reconnaitre son existence qui est Amour,  vous devalorisez son identite. Cette depreciation est les toutes premieres premisses a l’orgueil.

 

C’est en refusant d’aimer ou de prendre le risque d’aimer a nouveau, que « l’orgueilleux » fait de lui sa toute premiere victime. En refusant de « donner  et recevoir » l’amour qui vit en son sein et que l’amour Divin lui donne, par cette action, il se coupe de l’autre et du Divin createur. 

 

Veronique-Arlette le 2 Aout 2011

 

Creer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Remuneration en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentes