Presentation

veronique-arlette.over-blog.com

La Compassion

la compassion

 

 

La compassion est un sentiment qui nous porte a percevoir et ressentir la souffrance des autres. Cette prise de Conscience, nous pousse a trouver des solutions efficaces aux problematiques des autres, grace au recul et a la comprehension qui en decoulent. Celle-ci  est un sentiment calme  et raisonne, face aux evenements, qui nous permet de comprendre que « tout etre » desire le bonheur, ce qui est bien normal. Mais aussi et malheureusement, que chaque etre vivant, a sa propre part de souffrance dans ce monde. Cette « vue » compatissante sur la vie, nous oblige a reconnaitre qu’incontestablement, la souffrance est toujours le resultat d’une ignorance, sous une forme ou une autre ! Tous les etres vivants etant lies a la vie, meme les plus evolues, ont leur part de douleur physique ou morale. Croire le contraire est la premiere des ignorances. C’est pourquoi, il faut en tenir compte, accepter que nous souffrons tous de quelque chose, ne pas s’en attrister, ni se lamenter, mais rechercher la lumiere pour soi et pour les autres. Sortir de la souffrance est un chemin commun que nous empruntons tous, que nous soyons evolue ou pas n’y change rien!

 

Comme l’ignorance est la cause de la souffrance, nous devons donc desirer et souhaiter, pour nous-memes comme pour les autres, la liberation de cette souffrance. Pour cela il suffit juste d’un peu de Compassion. Nous possedons tous, ce magnifique tresor bien cache au sein de notre c?ur. Mais cette compassion dissimule « des pieges » qu’il faut connaitre afin de les ecarter, pour etre veritablement efficace, sur le chemin qui guide vers la liberation. Alors laissons humblement «  le porteur de lumiere » nous montrer le chemin.

 

Sur les pieges de la Compassion :

Les pieges ou distorsions de la compassion sont identifiables sous quatre formes. Voyez cela comme un lotus avec quatre petales. Au centre il y a l’empathie axee sur la douleur. Les quatre petales fonctionnent par deux en face a face. A droite il y a « la complaisance » qui est aveuglee par la vanite. C’est une compassion qui est beaucoup « trop pres », celle de la mere qui s’arrange des travers de son enfant par exemple. A gauche et donc en opposition, il y a « la pitie » qui a un tres grand desir d’aider coute que coute mais qui est placer beaucoup « trop loin » pour pouvoir le faire.   En bas il y a « l’apitoiement » larmoyant qui pleure et se noie avec la personne a aider. C’est une compassion placee beaucoup « trop bas », qui fait que celui qui aide (n’est pas encore sorti du probleme) partage et compatit avec l’aide (du probleme qui devient commun aux deux parties). En haut et en opposition, il y a «  la condescendance » qui ecrase et meprise tout sur son passage. Cette compassion est placee beaucoup « trop haut » et fait que celui qui compatit ne souhaite pas etre en contact avec ce genre de probleme par « peur » que cela lui arrive. Alors il comprend, mais de haut, sans mouiller sa chemise !

 

Sur le detachement :

Pour que votre compassion soit juste et equilibree, il faut sortir de cette double dualite, car vous ne devez pas vous pencher, dans aucune de ces quatre directions. C’est en restant parfaitement « centrer » au c?ur du lotus,  dans « le detachement », que vous sortez de ces quatre distorsions. C’est ainsi  le recul qui vous fait faire « l’action juste ». Sa comprehension est donc essentielle. Ainsi la solution apparait tel un flash. Vous la trouver sans reflechir spontanement et faites exactement le geste qu’il faut. C’est pour cette raison que c’est extremement difficile d’aider ceux que nous aimons. Sans le detachement, il faut souvent accepter l’intervention de quelqu’un d’exterieur qui apportera un eclaircissement favorable au probleme.

 

Sur la Grande Compassion des Bouddhistes.

Les Bouddhistes distinguent la Compassion qu’ils nomment « Karuna » et la Bienveillance qu’ils nomment « Metta ». La premiere et le desir d’eviter aux autres la douleur et le mal. La deuxieme souhaite leur apporter le bonheur et le bien. Ainsi la Compassion est le seigneur du c?ur, celui qui doit regner sur nos pensees et qui est profondement lie a l’Amour.

 

Sur la compassion avec vous-meme :

Maintenant parlons de la Compassion que vous avez pour vous-meme. Reflechissez pendant quelques secondes sur cette question : Etes-vous detachee de vous-meme ? Parce que si vous l’etes, vous repondez favorablement et en toute Conscience a tous les problemes qui surgissent dans votre vie. Au fur et a mesure qu’ils apparaissent, vous trouvez des solutions efficaces.

 

Si ce n’est pas le cas alors voici un petit exercice a faire tous les jours, pour que votre compassion grandisse, envers vous-meme et envers les autres :

Prenez 15 minutes chaque jour juste pour vous, pour faire le point sur les quatre distorsions.

 

1/ Acceptez qui vous etes dans votre imperfection,

Pour vous recentrer sur vous -meme et augmenter vos possibilites.

Dites : « J’accepte qui je suis dans mon imperfection ».

 

2/ Pour reprendre confiance en vous,

Et lutter contre l’apitoiement, trop de laisser aller et la tristesse.

Dites : « Je suis un etre extraordinaire, bienveillant et aimant.

 

3/ Pour retrouvez la force interieure,

Et lutter contre la pitie et les attendrissements.

Dites : « Je suis maintenant assez fort pour lutter contre tous mes travers ».

 

4/Pour maintenir l’effort journalier,

Et lutter contre la complaisance et les arrangements.

Dites : «  Chaque jour qui passe je suis plus fort et plus aimant et je ne laisse personne me decourager »

 

5/ Pour deployer toute votre envergure,

Et lutter contre toutes les peurs existentielles et la condescendance.

Dites : « Mon c?ur brille d’amour, grace a cela j’ai foi en moi et en mon avenir ».

 

Vous pouvez ecrire ce texte sur votre miroir de salle de bain, ainsi vous y aurez acces chaque jour.

 

Travaillez  avec humilite, eclaire de l’Amour Bienveillant et Salutaire, en acceptant vos travers et ceux des autres. Cette action regenerante entraine dans un effort dont la force se propage a l’infini, temoin de l’amelioration de votre propre vie.  Ce programme tout en douceur est un Plan hautement compatissant.

 

Tres bonne pratique.

 

Veronique-Arlette le 25 mai 2011

Extrait du livre « Un lotus de bien-etre »

Creer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Remuneration en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentes