Presentation

veronique-arlette.over-blog.com

Vendredi 30 septembre 2011 5 30 /09 /Sep /2011 10:53

 

 

femme-femme-femme.jpg

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est tres purifie,

Dont les paroles sont pure verite,

Dont les actes sont marques de legerete,

Avec lesquelles c’est un vrai plaisir de partager.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est un pur nectar,

Dont les paroles sont authentiques d’art, 

Dont les actes sont comme des phares,

Avec lesquelles l’amour prend une grande part. 

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est lie par d’amitie,

Dont les paroles remplissent de serenite,

Dont les actes sont estampilles de bonte,

Avec lesquelles c’est un plaisir de fraterniser.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est abondant,

Dont les paroles sont  cueillies genereusement,

Dont les actes sont plutot gourmands,

Avec lesquelles  l’acte de partager est frequent.  

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est bien intentionne,

Dont les paroles sont toujours savourees,

Dont les actes sont d’affection chargee,

Avec lesquelles c’est un plaisir de communiquer.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est desespere,

Dont les paroles cherchent un c?ur a aimer,

Dont les actes sont parfois deboussoles,

Avec lesquelles c’est un plaisir de se raconter.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est davantage sucre,

Dont les paroles sont super vanillees,

Dont les actes sont frappes de frivolites,

Avec lesquelles c’est un plaisir de plaisanter.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est completement perce,

Dont les paroles sont videes de substantialite,

Dont les actes sont surtout imagines,

Avec lesquelles il vaut mieux se proteger.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur s’est beaucoup allege,

Dont les paroles sont entierement detachees,

Dont les actes sont  franchement concretises,

Avec lesquelles c’est un plaisir de debarquer.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur a fait naufrage,

Dont les paroles ne sont que ravages,

Dont les actes n’ont plus de visage,

Avec lesquelles il vaut mieux s’enfuir a la nage.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur rayonne a l’unisson,

Dont les paroles sont comme des pincons,

Dont les actes sont a foison,

Avec lesquelles on vit des feuilletons.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est frigorifie,

Dont les paroles vous laissent blesser,

Dont les actes sont largement degrades,

Avec lesquelles il faut mieux s’en aller.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est un tresor,

Dont les paroles sont de mysteres et d’or,

Dont les actes sont des supports,

Avec lesquelles il ne fait pas bon avoir tord.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur survit,

Dont les paroles sont surtout et aussi,

Dont les actes sont principalement sans vie,

Avec lesquelles le vide n’est plus que photographie.

 

Il y a toutes celles

Dont le c?ur est plein d’espoir,

Dont les paroles sont pleines de savoir,

Dont les actes s’accrochent au moindre pouvoir,

Avec lesquelles c’est un plaisir de prevoir.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur deborde de jalousie,

Dont les paroles sont outrageusement pleines d’envie,

Dont les actes sont generalement empreints  de depit,

Avec lesquelles il faut surveiller ses manies.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur brille de genie,

Dont les paroles sont une richesse d’esprit,

Dont les actes sont principalement enrichis,

Avec lesquelles on se sent completement a l’abri.

 

Il y a toutes celles,

Dont le c?ur est fidele,

Dont les paroles sont de moralite et belles,

Dont les actes sont droits et rappellent,

Avec lesquelles tous les rapports etincellent.

 

Il y a toutes celles,

Dont leurs c?urs je rends hommage ici,

Dont leurs paroles ont egailles ma  vie,

Dont les actes m’ont principalement eblouis,

Avec lesquelles j’ai toujours autant de plaisir, c’est dit !!

 

Veronique-Arlette le 30 septembre 2011

 

 

 

Par Veronique-Arlette - Publie dans : Perles de Poeme
- Voir les 1 commentaires
Retour a l'accueil
Creer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Remuneration en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentes