Presentation

veronique-arlette.over-blog.com

Vendredi 7 octobre 2011 5 07 /10 /Oct /2011 11:57

 

 

desirs.jpg

 

Aujourd’hui, c’est le moment de prendre le temps de « prendre conscience » de tous les desirs qui surgissent constamment dans nos vies.  Prendre conscience du fait que nous sommes sollicites par une societe qui nous aide a consommer, mais pour le simple fait que nous « aimons » repondre a nos desirs. Nous avons une soif de besoins si importante qu’elle guide toute notre vie. Et si cette soif n’est pas comblee, il y a une grosse frustration qui en decoule immediatement. C’est tres precisement, cette frustration qui nous fait souffrir. A vouloir « tout » et « tout de suite » nous devenons esclave de nous-memes et de tous nos caprices.  La societe actuelle n’y est pour rien, elle ne fait que repondre a toutes nos envies. Besoin d’avoir les jobs les plus prometteurs, d’etre les plus riches, les plus beaux, les plus intellectuels, aimer les plus belles personnes, avoir les meilleurs amis, faire les plus beaux mariages, avoir les enfants les plus intelligents et partir pour les plus belles vacances, sont les principales. Actuellement, c’est le desir de suivre le meilleur enseignement spirituel. Il y a une demande abusive, une espece de roue conductrice de folie, un eternel transfere qui permet d’eviter a l’etre une rencontre avec son « soi » interieur. Une « peur » de soi, une « peur » d’etre seul avec soi-meme. Cette projection constante vers l’exterieur, vers quelque chose qui pourrait eventuellement combler toutes les esperances, devient en quelque sorte une habitude qu’il  faut stopper net. Car tout cela ne rend pas « heureux ». Pour enfin prendre le temps d’etre un « etre » qui prend du plaisir a « etre ». Juste « etre » en arret avec l’exterieur en creant une distance, pour rompre avec cette dependance. Pour redecouvrir la joie d’echanger et de partager, sans vouloir toujours « etre » mieux que l’autre, sans vouloir le dominer. Juste apprecier ce que l’on est, ce que l’on a, sans aucun desir de plus. Sans vouloir apporter une modification a ce qui est, en se rejouissant de ce qui est tout simplement. Sans concurrence exageree.  En cessant de vouloir toujours plus, de consommer a outrance, en re-savourant des petits plaisirs simples, fait d’une richesse humble. Comme le plaisir de tremper ses pieds dans l’eau des vagues ou caresser l’etre qu’on aime d’un regard affectueux et bienveillant. Prendre le temps d’aimer sincerement ceux qui sont proches de nous, qui nous aiment chaque jour et nous aident a devenir meilleur. Freiner la roue de ceux qui nous pousse a consommer toujours plus, qui entretiennent nos vices, et qui nous pousse dans le mauvais sens. Ne plus perdre du temps pour des choses sans consequence, mais utiliser notre temps pour nous recentrer sur l’essentiel. Le bonheur est a l’interieur, dans un bien etre a decouvrir, avec une formule de la plus simple gratuite, la graine d’un sentiment de confiance et le filet d’un espoir conducteur d’authenticite retrouvee. Arroser le tout d’une delicatesse supreme et laisser l’espace « temps » exister pleinement…….pour que la fleur et le fruit utilise cette intervalle, qui leur est redistribue, dans toute son integralite. L’esperance d’un autre « met » a decouvrir, d’une autre maniere d’ouvrir la porte au bonheur, en admettant simplement que l’on s’est trompe….. !!!  En recommencant, en reprenant le controle du temps, en se detachant progressivement des anciennes methodes, en acceptant de rompre avec une attente eventuelle de reussite de nos desirs,  une autonomie nait et un espace de liberte bien agreable a experimenter s’ouvre majestueusement dans toutes les consciences. La perle du c?ur est en nous, liberons la de la coquille de la grossierete materielle, avec toute la douceur dont elle a besoin…….. !!!

 

Veronique-Arlette le 7 octobre 2011 

Par Veronique-Arlette - Publie dans : Perles du Coeur
- Voir les 0 commentaires
Retour a l'accueil
Creer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Remuneration en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentes