Presentation

veronique-arlette.over-blog.com

Samedi 5 novembre 2011 6 05 /11 /Nov /2011 11:04

 

 

communication.jpg

 

Aujourd’hui, la lumiere perse a travers une legere brume matinale. Le soleil n’est pas encore leve et le sol de l’allee est encore mouille par la pluie de cette nuit. Partout dans le monde, on dirait que les giboulees et les moussons sont plus importantes que d’habitude, et qu’elles occasionnent beaucoup de degats et d’inconvenients. Alors que je m’interroge sur les valeurs reelles que nous partageons ensemble,  aux travers de nos conversations, et de toute la communication que nous deployons dans nos vies, sur internet et les reseaux sociaux, je souleve le voile delicat du « moi/soi » dans la societe. Qu’essayons nous de faire passer comme messages a longueur de journee, en matiere de communication avec nos paroles et dans tous nos ecrits? Mais surtout « QUI » souhaitons nous mettre en avant lors de ses manifestations particulierement intensives et parfois inappropriees ? Essayons nous d’avoir de vrais entretiens,  avec tous les etres qui nous entourent, dans une ecoute attentive de ce qu’ils essaient de nous faire passer comme messages ? Ou sommes nous plutot du genre, a avoir beaucoup a raconter, au point que l’autre se sent tres vite submerge ? Essayons nous vraiment, de proposer aux etres une collaboration et un partage attentionnes, faits de valeurs nobles tels que l’Amitie Bienveillante, l’Amour des uns pour les autres, la Joie altruiste, la Compassion, la Divinite, et la Beaute de la Nature comme sujet de developpement des liens que nous creons ?  Instaurons-nous un echange des  valeurs positives, que nous transportons inconsciemment dans chacun de nos actes ? Affirmons-nous notre determination, dans les changements que nous desirons mettre en place ? Sommes-nous les transformations que nous attendons ? Ou plutot, nous laissons-nous deborder par toutes les peurs qui peuvent paralyser notre action ?  Parfois certain etres deprecient tellement leur environnement, ou sont-ils si blessants dans leurs dialogues en s’attaquant a tout,  ou encore empreint de tant de negativisme, que les entretiens s’estompent tres rapidement. Leur manque de foi  est une evidente depreciation  permanente qui temoigne de toutes les peurs qui alimentent leur depression interieure. Comment resoudre cette souffrance qu’ils trimballent dans le moindre mot, si chaque conseil offert devient tres vite une joute et un debat agressif et sanglant ? C’est a cet instant la, qu’il faut reagir face a ses limitations intempestives, et degainer le plus bel humour afin de sortir avec une pirouette rocambolesque, d’un conflit naissant. Quand on est quelqu’un de calme et tranquille, qui parle avec des mots gentils, et qui deploie un grand espace fait de respect, d’ecoute attentive et de sincerite, nous n’avons pas besoin d’une conversation dont le degre vibratoire s’intensifie avec une onde de son assourdissante. En parlant doucement, nous privilegions l’harmonie et la serenite dans les echanges verbales. En considerant chaque rencontre, et chaque etre humain comme une magnifique opportunite de tete a tete agreable et plaisant,   nous mettons en place un systeme d’echange saint de nos connaissances mutuelles, qui  ouvre tres largement une nouvelle page a notre quotidien. Mais si nous fermons cette porte par une discrimination sou jacente, si nous ne facilitons pas cet echange avec l’autre en lui laissant une place pour exister pleinement, qu’en est-il reellement de cette conversation ? Si nous presentons des outils de communication qui facilitent les rapports des etres entre eux, si nous leur introduisons des nouvelles methodes pour leur permettre d’aller mieux, et si nous leurs fournissons des moyens de partages et d’echanges pour sortir de leur solitude difficile,  encore faut-il qu’ils s’approprient ses nouveaux ustensiles avec facilite. C’est pourquoi nous ne devons pas hesiter a fournir toutes les notices explicatives qui les aligneront sur ses nouvelles bases. Ne conservons pas egoistement pour nous, des choses qui peuvent rendre les gens beaucoup plus heureux, bien plus joyeux et aidons les reellement a grimper vers les sommets  du bonheur retrouve. N’hesitons pas a reexpliquer plusieurs fois s’il le faut, pourquoi des comportements recurant doivent etre abandonnes pour que la personne retrouve la paix interieure quelle recherche activement.  N’hesitons pas a affirmer et remontrer le chemin  qui guide vers un meilleur bien-etre.  Cet apprentissage fait partie integrante d’une nouvelle restructuration de la donne. Alors partageons nos outils et tous les « moyens » qui donnent une opportunite aux etres sensibles d’aller mieux. Laissons circuler librement et largement toutes les solutions de Paix et d’Harmonie qui passent entre nos mains. Ne creons pas betement des bouchons a la libre circulation des informations positives. Ne favorisons pas ainsi la libre communication des informations negatives. Car c’est en nous que le changement se produit, c’est en nous que le positif s’enracine et c’est a travers nous qu’il prend forme et s’affirme dans notre maniere de communiquer.

 

Veronique-Arlette le 5 novembre 2011

 

 

 

Par Veronique-Arlette - Publie dans : autres articles
- Voir les 0 commentaires
Retour a l'accueil
Creer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Remuneration en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentes